Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Être indépendant et entouré

ASPIRANTS CRÉATEURS d’entreprise, avez-vous songé à la franchise ? Selon financesentempsdecrise ouvrir son propre point de vente au sein d’une enseigne est pourtant une solution à ne pas négliger. Les réseaux sont en effet à la recherche de profils de créateurs et de chefs d’entreprise car, pour eux, la franchise constitue une voie de développement non négligeable.

Les profils recherchés varient selon les enseignes.

 

La plupart du temps, elles ne demandent pas de connaissance particulière dans leur secteur : inutile d'être un pro de la mécanique pour devenir franchisé chez Ucar, ni d'avoir travaillé dans l'agroalimentaire pour entrer chez Brioche Dorée. «Nous cherchons un personnel qui n'a pas de culture immobilière,souligne également Arnaud Roche. Nous recherchons avant tout des managers, habitués à gérer des équipes».

Même constat chez Monceau Fleurs, où les fleuristes de profession sont rares eux aussi... En revanche, un journaliste et un banquier font partie des récents franchisés. «Nous avons presque un fonctionnement décisionnel associatif, lance Laurent Amar. Les décisions reviennent aux patrons des magasins. Ce qui explique en partie la bonne ambiance du réseau.»


Les cadres qui veulent se reconvertir sont très présents parmi les candidats. «Compte tenu de l'apport nécessaire, beaucoup de franchisés Brioche Dorée sont des cadres de 40 à 50 ans», note Eric Grandjean.

Ucar cherche en priorité d'anciens cadres ou cadres supérieurs qui ont quitté leur entreprise. Chez Ucar, il faut pouvoir mobiliser 100 000 euros (hors emprunt) qui constitueront le capital de la société créée. «La société n'investira que 30 à 40 000 euros de ce capital pour installer son agence de location, droit d'entrée compris,indique Laurence Jovignot. Le ticket d'entrée est donc faible, mais les banques demandent des capitaux importants dans la société en raison de la flotte de véhicules qu'il faudra financer. Une agence a en moyenne une centaine de voitures.»


Le ticket d'entrée est un peu plus élevé chez Domino's Pizza.

 


«Nous demandons 100 000 euros d'apport pour le premier magasin, indique Jean-Louis Mochamps. Ce capital est entièrement utilisé et l'investissement total est compris entre 200 000 et 300 000 euros.» Chez Monceau Fleurs, les franchisés doivent avoir un apport de 80 000 euros, un montant qui suffit généralement au développement, les royalties s'élèvent à 6% du chiffre d'affaires et le contrat est généralement de 7 ans. Chez Brioche Dorée, le contrat de franchise est de 9 ans, avec un apport de 150 000 euros, des royalties de 5% (hors publicité nationale). L'investissement total atteint 500 à 700 000 euros, foncier inclus et le franchisé doit donc souscrire un prêt.


Chez Era Immobilier, l'investissement est de 80 à 100 000 euros et le candidat doit disposer de 40 à 50 000 euros d'apport. Le contrat de 5 ans est reconductible. Passer du monde du salariat à la franchise n'est pas toujours évident. Les avantages sont clairs : le franchisé est son propre patron, il développe une affaire qu'il pourra revendre plus tard et se fabrique donc son propre patrimoine. «Certains anciens livreurs sont arrivés avec 100 000 euros pour repartir avec un million d'euros quelques années plus tard», note Jean-Louis Mochamps.

Les commentaires sont fermés.